Letterpress, l’effet vintage

 

L’impression letterpress ou impression typographique est une technique d’antan qui revient au goût du jour. Cette technique est de plus en plus plébiscitée par les graphistes pour son caractère élégant et raffiné qui se démarque des autres techniques d’impression comme l’offset et le numérique. L’impression letterpress permet de jouer sur plusieurs aspects : la texture, l’épaisseur et l’effet creusé créant des ombres, conféré par l’embossage.

Le concept Letterpress :

Le procédé de letterpress existe depuis plus de 500 ans. Il allie l’impression en pantone (non couché) et le débossage, c’est à dire l’écrasement du papier qui forme un léger creux. La technique est laborieuse car manuelle et est effectuée par de vrais passionnés. L’impression demande du temps et n’est pas comparable à l’impression offset ou numérique. Il faut accepter les petites « pétouilles » de repérage ou de chromie. Mais c’est tout ce qui fait le charme de l’impression Letterpress.

Quelques contraintes à respecter : Typo 6 pts minimum, espace 2 pts mini et épaisseur 1 pt minimum.

Vous pouvez explorer toute la palette pantone non couché (uncoated) mais attention, chaque passage de couleurs est facturé.

letterpress hedeilberge

Presse à platine Heidelberg

Cliché Letterpress

Cylindre encré et cliché

 

L’impression typographique peut être associée à d’autres finitions comme le gaufrage, le contre-collage, la dorure, la couleur sur tranche et des façonnages tels que la numérotation, la perforation, la découpe ou le rainage.

 

Letterpress pour quelle utilisation :

La letterpress vous permet de jouer sur les contrastes grâce au type de papier choisi, à l’épaisseur (tranche colorée) et aux creux. Que ce soit pour une carte de visite, une carte postale, une carte de correspondance, une carte de voeux, une invitation, un faire-part, tout est prétexte à utiliser la letterpress. On privilégie les petits formats car le procédé est assez long.

 

Des papiers épais pour limiter le foulage (marque au verso) jusqu’à 900g/m2 : Papier recyclé, kraft, carton gris, papier cotonneux (Gmund Cotton), fibreux, soyeux, en feutre de laine…

letterpress-recyclé et tranche verte

Letterpress papier recyclé, tranche verte vu sur wall-mag

 

Des tranches colorées pour un effet pop : Allier une tranche pop avec un papier crème ou foncé.

letterpress fond blanc tranche bleu

Lettrepress debossage à sec tranche bleue pantone by Dolcepress

 

Des creux (débossages) bien étudiés pour un support inoubliable : L’emplacement du débossage (creux) est aussi très important. Il met souvent vos textes en exergue. Il est préférable de privilégier des couleurs claires sur un papier clair pour magnifier l’effet ombre créée par le creux. Et parfois « less is more », un débossage à sec, c’est à dire sans encre peut suffire à votre identité visuelle.

letterpress tranche jaune debossage sec

1 encre noire débossage à sec et tranche jaune pantone vu sur le collectif onna noko

 

 

Impressions letterpress : inspirations

 

letterpress fond blanc blanc

Letterpress 1 couleur vu sur digbyrose

 

letterpress-exemple fond blanc texte jaune

Flyer 2 couleurs par Badcass

Letterpress-less is more

1 couleur noire vu sur webso.ca

letterpress-trancheorange fond blanc

Letterpress une couleur noire et tranche de couleur by Creativebloq.com

 

Vous trouverez d’autres idées sur notre tableau Pinterest.

Le papetier Neenah paper a créé un blog dédié au Letterpress, n’hésitez pas à y faire un tour et revenez vers nous pour un devis.

 



2 réponses à “Letterpress, l’effet vintage”

  1. Un article très bien détaillé et très bien illustré. Merci pour ces infos pratiques et utiles.

  2. Thomas dit :

    Plutôt original comme concept !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *