Etape n°7 de mon aventure e-commerce

Quoi ? Un site marchand sans blog, c'est comme Boule sans Bill ?

Et oui je devais m’attaquer en parallèle au blog, c’était prévu mais pas tout de suite. Alors quand je suis tombée sur l’article de Ludovic Passamonti qui démontrait que le lancement d’un blog avant le site marchand ne pouvait être que positif :
  • pour le référencement
  • pour la fidélisation des clients
  • pour être humain

 

J’ai donc mis le turbo car je trouvais cette idée très intéressante. Mais de nombreuses questions encore se bousculaient :
  • Quelle plate-forme utiliser ?
  • Qui va écrire ?
  • Comment écrire pour le web ?
  • Quelle ligne éditoriale adopter ?
  • A quelle rythme faut-il publier ?

 

Pour démarrer ce blog, j’ai choisi de parler d’abord de notre projet e-commerce, pour me familiariser avec l’écriture sur le Web, et également pour faire partager non pas mes connaissances, mais mon expérience de futur e-commerçante. Du moins le temps que le site soit bien avancé.
Je me suis abonnée à de nombreux flux RSS de bloggeurs expérimentés dans le web (c/o ma blogoliste).
J’ai laissé des commentaires, j’espère parfois pertinents, j’ai réellement essayé de m’intéresser à ce nouvel exercice pour moi.
J’ai même acheté un livre sur les blogs professionnels que j’ai lu, relu et re-relu pour tenter de comprendre.
  • Après avoir fait des essais sur plusieurs plate-formes comme Haut et fort, WordPress, j’ai finalement opté pour Blogger car je l’ai trouvé simple, avec des templates pas trop moches et des fonctionnalités en adéquation avec mon niveau de web (c’est à dire moyen).
  • Je serai la rédac’chef, parce que je le vaux bien, avec – je l’espère vivement – l’intervention de mes collègues. J’essaye d’ailleurs de soudoyer notre stagiaire Aurélie pour qu’elle nous parle un peu de son arrivée chez nous, de ses envies, de ses impressions. OK j’ai un bac littéraire mais cela ne fait pas de moi une Françoise Sagan donc j’essaye d’appliquer les conseils que je vois sur le net mais seuls le temps et la pratique auront raison de moi. En tout cas, il est écrit avec sincérité.

 

Mon plan éditorial idéal se composerait en 3 parties :

  • Notre quotidien d’imprimeur : anedoctes, exemples de travaux, agenda des événements importants, vie sociale de l’imprimerie
  • Nos produits : innovation, conseils d’expert
  • Nos points de vue : coup de coeur, coup de gueule, réaction à une actualité professionnelle

Quant au rythme, je vais tenter les deux billets par semaine, voire plus si affinités !

 

Ce que j’en tire ?
  • Un plaisir certain : alors oui c’est tout beau tout nouveau, le blog n’est lancé que depuis un mois. Mais j’apprécie le partage et l’idée d’instaurer une relation durable en livrant les confidences d’Opera Print.
  • Une certaine fierté : l’auto-congratulation çà n’a jamais fait de mal à personne ? Même si je me demande si je vais être à la hauteur de mes ambitions et susciter de l’intérêt.
  • Bon j’avoue comme dirait Dix Katre « Médias sociaux, t’y mets un ongle, et ça te mange le bras ». Blogger prend du temps : Il faut écrire des articles, choisir des sujets,  questionner l’équipe, lire les autres blogs et médias sociaux.

 

Et vous, pourquoi avoir créé votre blog ?

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.