Les fonds perdus

 

Nous avons déjà parlé d’une contrainte en impression : le respect de la colorimétrie en créant votre fichier en CMJN. Cette fois-ci, nous poursuivons avec les fonds perdus.

 

Les fonds perdus ou bords perdus

Si vous réalisez vous-même votre maquette, vous devez préparer votre fichier pour l’impression. Un imprimeur, aussi bon soit-il ;-), ne peut faire de miracle en impression si le fichier à imprimer n’est pas correctement créé.

Les fichiers à imprimer, créés à partir des logiciels de PAO, doivent toujours être plus grands que le document final (après la coupe). En effet, votre visuel sera imprimé sur une feuille d’impression de format supérieur au format de votre document. Il n’est pas imprimé à l’unité cela reviendra trop cher et ferait perdre trop de temps. Il s’agit de l’imposition : plusieurs poses seront imprimées sur une grande feuille d’impression (article à venir sur l’imposition), votre visuel est répété plusieurs fois.

Les visuels ainsi dupliqués seront ensuite séparés : coupés au format fini (le format final). Ce processus implique d’imprimer votre visuel à fonds perdus. Pour qu’il n’y ait pas de bords blancs autour de votre document suite à la coupe. Il faut donc laisser des marges de sécurité à l’extérieur du document, avec de la matière : images ou fonds.

C’est ce qu’on appelle les fonds perdus ou bords perdus.

La zone de fonds perdus (1) varie selon les imprimeurs entre 3 et 5 mm. Chez Opéra Print, nous préconisons des fonds perdus de 5 mm sur les quatre côtés. Vos images ou fonds de couleurs doivent donc dépasser au-delà de la coupe finale (trait rouge) sur une surface de 5 mm.
fonds perdus, zone de confort

 

 

La zone de confort (2) est une marge de 5 mm à appliquer à l’intérieur du format final de votre document. C’est une marge de sécurité pour éviter que vos textes ne soient collés au trait de coupe. Vos textes ou logos ne doivent pas dépasser les pointillés.
fonds perdus, zone de confort

 

Une fois la zone de confort et la zone de fonds perdus respectées vous pouvez travailler votre visuel à l’intérieur de la zone de travail (3).
Pour un fichier au format fini (final) de 10 x 10 cm soit 100 x 100 mm, vous devez rajouter les fonds perdus de 5 mm sur les quatre côtés. Vous devez donc travailler à partir d’un document de format 11 x 11 cm soit 110 x 110 mm.
fonds perdus

 

Les fonds perdus sous Photoshop, Indesign, XPress et Illustrator

En pratique la création des fonds perdus diffère d’un logiciel à un autre :

– sur Photoshop il faut définir le format en intégrant la valeur des fonds perdus.

Ici le format final fait 10 x 10 cm. Il faut donc créer un document de 11 x 11 cm : 

fonds perdus photoshop

 

– sur InDesign il faut renseigner la valeur des fonds perdus dans la partie prévue à cet effet :
fonds perdus indesign

 

– sur QuarkXPress il faut définir le format final à la création du document et renseigner les valeurs de fonds perdus lors de l’export du pdf, dans les options. Il faut donc les faire apparaître en ouvrant vos blocs de contenus au-delà du format fini sur votre document.
fonds perdus xpress fonds perdus xpress

 

– sur Illustrator il faut renseigner la valeur des fonds perdus dans la partie prévue à cet effet.
fonds perdus illustrator  

 

 
Parce que nous sommes prévoyants et bien attentionnés, nous vous proposons de télécharger gratuitement nos gabarits d’impression sur www.operaprint.com.


3 réponses à “Les fonds perdus”

  1. ebeez dit :

    Merci de rappeler ces infos… Trop de fichiers sans bords perdus…

  2. Guillaume dit :

    Super tous ces conseils, ça va bien m’aider pour l’impression de cartes de fidélité ! Merci beaucoup 🙂

  3. Thomas dit :

    Super merci pour les explications !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *