Comment trouver le webmaster charmant ?

Etape n°2 de notre aventure dans le e-commerce (mi-octobre 2010).

Comment trouver le webmaster charmant ?

Encore une fois, le net fut une mine d’or, surtout cet article de Matthieu Tranvan. Je me suis heurtée à un gros problème : il y a beaucoup de monde sur le marché de la création de site marchand, comment s’y retrouver entre un site à 1 000 euro et un autre à 100 000 euro ? Entre un free-lance, une agence web ou une plate-forme avec abonnement mensuel à vie ?

Je me suis jetée à l’eau et j’ai d’abord préparé un cahier des charges (je pouvais au moins leur faire ça, je ne cherchais pas un médium non plus !!). Il devait être le plus complet possible et refléter le site idéal…pour nous. J’ai d’ailleurs mélangé les propositions de certaines sociétés du net, rajouté les suggestions de la Team (fonctionnalités liées à l’imprimerie) et la recette de notre site e-commerce était prête, enfin presque. Ne restait plus qu’à trouver le Chef !

Nous avons contacté 6 ou 7 prestataires à qui nous avons envoyé notre cahier des charges, indispensable puisque c’est le mode d’emploi de notre site et surtout le scanner de ce que nous avions dans nos cerveaux :

  • deux spécialistes de l’imprimerie et des arts graphiques : très pointus, très aboutis, très disponibles, mais hors de prix pour nous (au delà de 20 000 euro) car en plus de l’acquisition d’une licence (8 000 euro), l’abonnement mensuel était trop important (800 euro),
  • deux sociétés qui proposent des sites clé en main : nous construisons votre site vite (1 semaine), bien (plusieurs templates à votre disposition pour charte graphique) et pour pas chèr (moins de 1 000 euro). En y regardant de plus près, l’entreprise n’est pas en France (y a -t-il arnaque sous roche ??), ce que je demande n’est pas réalisable, ou il n’y a pas d’évolution possible,
  • et 3 agences web indépendantes en province et banlieue parisienne dont DIGI FACTORY.

Bien sûr la décision ne m’appartenait pas, et c’est une réponse collective qui a abouti à la sélection de DIGI FACTORY.

Nous avons d’ailleurs appelé quelques anciens clients dont ils ont géré les sites marchands qui nous ont conforté dans notre choix.

Nous avons préféré avoir un seul interlocuteur gérant notre projet de A à Z : à la fois ergonome, designer, référenceur, spécialiste du e-commerce.

Romain et Wilfried ont pigé au quart de tour, sans discours inutile. Wilfried est venu avec un contrat de 20 pages expliquant point par point la création du site en fonction de notre cahier des charges : création de modules de personnalisation pour l’auto-marketing…et Romain a apporté ses idées novatrices. Pour eux deux, tout semblait possible. Ils y croyaient comme nous.

Jusqu’au lancement du site fin septembre 2011, ils allaient devenir notre binôme, notre confident (enfin c’est mon point de vue). Cela ne veut pas dire qu’on se lâchera après mais nos échanges seront moins pressants puisque le plus « gros » du travail aura déjà été livré. Peut-être étions-nous lourds à la limite du harcèlement ? Mais après tout c’est leur faute, il ne fallait pas être si performants !! Romain, Wilfried qu’avez-vous pensez de nous comme client ?

Puis, il y a un mois, Je suis tombée sur cet article de Ludovic passamonti après coup. Ouf je suis bien contente de mon choix !

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *