Aussi magnifique et efficace que soit un graphisme, on a vite tendance à oublier le rendu final d’une impression. En effet, un bon travail de communicant ne s’arrête pas à la simple conception d’un design drôle, percutant, provocateur, inoubliable… Mais il va plus loin en appréhendant les finitions et surtout la mise en forme finale des documents. En impression, cette étape est le façonnage.

Ce terme regroupe toutes les opérations post-impression et post-finition, allant du massicotage, au pliage, à la découpe. Chez Opéra Print, nous disposons d’un riche savoir-faire et des machines performantes, permettant de réaliser des types différents de pliages. Si le pliage automatique n’est pas possible, il y a toujours l’option de le faire manuellement. Selon la quantité, nous ferons appel à un CAT (centre d’adaptation par le travail).

Qu’il s’agisse d’un document tel qu’un flyer, une affiche, un dépliant, un poster, il est primordial de choisir efficacement le bon pliage. Ce façonnage a l’avantage de réduire l’encombrement et de faciliter l’envoi ou la distribution des documents imprimés. Mais il est évident que la nature du pli induit une lecture particulière et fonctionnera différemment selon le document. C’est pourquoi, il faut réfléchir à la maquette en fonction du pliage choisi et non pas l’inverse.

D’un point de vue technique, on parle de pliage pour un papier inférieur à 200g/m². Au-delà, on parlera de rainage le papier est écrasé et remis à plat, avant de procéder au pliage du document souvent manuellement.

Le grammage n’impacte pas le type de plis, mais un document fin s’ouvrira moins qu’un document épais.

Selon l’effet désiré, il existe de nombreux pliages, nous allons vous expliquer les principaux : pli roulé, accordéon, croisé, portefeuille.

Façonnage : plis roulés

Probablement l’une des technologies de mise en forme les plus communes, les pliages roulés fonctionnent selon un principe relativement trivial. En effet, il s’agira de rabattre les volets vers l’intérieur de manière à obtenir une pièce se dépliant vers l’extérieur. Pour réussir ce type de procédé, les volets se superposeront à la perfection, au risque d’obtenir un document déformé, voire abîmer. Les impressions roulées les plus classiques disposent uniquement de 2 plis (supposant donc 6 parties distinctes).

Ce façonnage est propre au dépliant et s’avère parfait pour des documents tels que des plaquettes ou des flyers à distribuer. La mise en forme étant en général assez simple, il s’agit d’un procédé peu onéreux. Il est idéal pour envisager des petites impressions à distribuer ou mise en libre accès. Les restaurateurs et bars, les écoles apprécient ce style de plis qui s’adaptent aux menus ou fascicules d’inscription.

Cependant, avant d’envoyer un fichier à l’impression, il convient de vérifier que la partie de droite soit légèrement moins large que les volets gauche et central de manière à pouvoir superposer ses rabats sans encombre.

Dépliant deux plis roulés 6 pages

Façonnage : plis accordéons

On a vu que le pli roulé se limite à deux plis et 6 pages. Pour les documents plus grands, le pli accordéon est la technique qui s’adaptera le mieux. Au contraire des documents roulés qui rabattent leurs volets vers l’intérieur, le pli accordéon suppose d’alterner entre un volet se rabattant au recto, puis au verso, etc rappelant l’instrument de musique l’accordéon.

N’étant pas limité par la longueur de votre document, il est donc possible d’effectuer un nombre quasi infini de plis accordéon. C’est le format de la presse qui limitera la longueur du dépliant. En numérique, nous pouvons aller jusqu’à 1m de long. Il s’agit d’une alternative originale aux dépliants classiques.

Aussi désigné sous le nom de pliage Leporello, ce procédé fait hommage au valet de Don Juan. Il y exposait la liste impressionnante d’amantes que détenait son maître. En effet, le façonnage en accordéon sera très plébiscité pour produire des documents permettant d’exposer différentes sections, tels que des catalogues, des portfolios ou des abécédaires. Attention cependant aux dimensions ! S’il est possible de plier 4 à 5 fois des papiers A4 ou A3, il faudra envisager des documents au format long pour pouvoir réaliser un accordéon plus fourni. À noter également que cette mise en forme permet d’obtenir des pièces pouvant tenir debout une fois dépliée. Cela dépendra de l’épaisseur du papier. Ce sera une excellente PLV, qui bien travaillée, aura sa place sur des salons ou des expositions.

Dépliant accordéon 7 plis

Façonnage : plis croisés

Très utilisé dans l’industrie du poster et des affiches, le façonnage croisé propose, à l’inverse des pliages précédents, des pliures venant se superposer de manière perpendiculaire. Ainsi, ce type de mise en forme suppose un jeu de marque plus complexe. Les documents classiques à deux pliures se voient ornés d’une croix en relief, tandis que les pièces d’impression plus compliquées viendront afficher un quadrillage plus ou moins fourni.


Pour les grands formats ou les pièces picturales, le pliage croisé sera parfait : Affiches, Posters, cartes géographiques, plans… Il peut s’agir d’une technique assez pratique pour transporter de grandes impressions qu’il serait compliqué de rouler. De même, ce façonnage permet de proposer des pièces surprenant le destinataire. L’écart de surface entre le format plié et déplié (allant parfois du double au triple) peut étonner. Ainsi, dans l’industrie musicale et de la littérature, on retrouve ce procédé, combinant un grand print à un petit produit. Attention néanmoins à veiller à ce que les pliures ne viennent pas gêner la lecture ou la visibilité de l’image finale. Encore une fois, il faut réfléchir au pliage avant de commencer sa maquette.

Affiche plis croisés

Façonnage : plis portefeuille

La pliure portefeuille, ou pli fenêtre est une technique de mise en forme permettant de générer un effet de surprise assez apprécié des experts de la communication imprimée. Il s’agit d’un procédé semblable au façonnage roulé, mais impliquant de ne pas superposer les volets, de manière à les faire se rejoindre au milieu du document. Si cette astuce demande un peu de technique dans la réalisation du document à imprimer, elle permet de proposer un scénario d’utilisation assez original pour surprendre son lecteur. De ce fait, la mise en forme en fenêtre disposera toujours de deux volets moins larges que son élément central.

De par l’effet de surprise dont cette dernière jouit, la pliure portefeuille est idéale. Utilisez-la pour une promotion publicitaire, une pièce artistique, une carte de voeux. Pour un rendu unique, il est également envisageable d’effectuer un travail graphique poussé. L’ identité intérieure doit se différencier des surfaces externes. À ce titre, il est également possible de combiner cette technique de plis à différentes finitions. Le vernis, la dorure… permettent d’exacerber l’effet de surprise.

pli portefeuille depliant
Dépliant pli portefeuille + 2 plis supplémentaires

Autres façonnages de plis

Nous n’avons pas pu tout lister, mais il existe aussi des pliages ludiques. Ils nécessitent toutefois un savoir-faire pointilleux : le pli décalé, le pliage origami ou le pliage pop-up.

Chez Opéra Print, notre longue expérience dans le domaine de l’imprimerie et du façonnage permet de proposer à nos clients une justesse dans le savoir-faire et l’exécution de chaque document que nous réalisons. Si nous disposons des techniques de pliures les plus classiques, nous restons à la disposition de notre clientèle pour réaliser des projets de mise en forme ambitieux, allant jusqu’à superposer plusieurs types de plis différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.